Après plus d’un mois de confinement, les jambes se font lourdes et ont besoin de se dégourdir quelque peu. Le temps se prête parfaitement à une balade citadine, mêlant une fraîche douceur à des bribes de soleil réconfortantes qui fuient les temps pluvieux qui nous guettent. Et si le cœur vous suit dans votre aventure, pourquoi ne pas vous adonner à quelques petites foulées.

Pour cela, le Cannelé d’Adresses vous invite aujourd’hui à vous décloisonner, à arpenter ces petites ruelles insolites, ces grands espaces ébouriffants et à découvrir les moindres recoins d’un Bordeaux réinventé.

C’est donc une nouvelle chronique qui vous est proposée avec aujourd’hui la première promenade selon Pauline. Bonne balade !


Flânerie d’automne aux Chartrons

Suivez-moi le temps d’une balade. Je vous emmène redécouvrir le quartier des Chartrons. Tout au long de ce parcours, concocté avec soin, tentez d’être attentif « aux petits riens », ces petites choses que l’on ne remarque pas toujours, que l’on ne voit plus avec l’habitude, mais qui sauront vous ravir lors de ces déambulations. Alors avec votre œil neuf de bordelais fraîchement déconfiné embarquez pour une sorte de chasse aux (minis) trésors au cœur de la belle endormie.

Cet article s’inspire d’un jeu de mon enfance, le « Qu’est-ce que tu vois ? » est une création/ruse de ma maman pour nous inciter, mes frères et moi, à marcher dans la rue lorsque nous étions fatigués. Ce jeu consiste à s’émerveiller des petits détails de la rue et de les indiquer à son compagnon de balade sous forme de devinette (ex : « je vois une croix verte » auquel il faut alors répondre que l’on a vu l’enseigne de la pharmacie). Je vous invite à l’essayer au gré de vos prochaines balades.

Le départ de ce parcours se fait depuis le Quai des Chartrons. Après avoir profité du grand air des quais et admiré les scintillements de la Garonne, repérez le bâtiment un peu plus bas que les autres immeubles. Vous n’aviez peut-être jamais remarqué la singularité de cette bâtisse, sorte de maisons jumelles qui abrite le restaurant l’Exploit.

Etape 1 de la balade, quai des chartrons

Commencez par emprunter la rue du Couvent à droite de cette façade. Saviez-vous que le quartier des Chartrons tire son nom de la présence jadis d’un couvent de l’ordre des Chartreux ? Appréciez le calme de cette rue ombragée et cherchez-y une enseigne en forme de clef, vestige d’une ferronnerie.

Enseigne clef

Une fois au bout de la rue, arrêtez-vous quelques instants pour admirer les étales du Petit fleuriste face à vous. Cette petite boutique arrangée avec soin forme une délicate bulle de verdure en plein cœur de la ville.

Le petit fleuriste

Après ce moment fleuri, tournez sur votre droite dans la rue Notre Dame, vous voilà alors sur le parvis de l’église Saint-Louis des Chartrons. Prenez quelques minutes pour contempler les innombrables détails de sa façade. N’hésitez pas à entrer pour admirer les sublimes vitraux de cette église classée aux Monuments historiques.

Eglise St Louis des Chartrons 1Eglise St Louis des Chartrons 2

Prenez une profonde inspiration. Vous sentez les délicates et odorantes effluves de pain chaud qui émanent de La P’tite Boulangerie Notre Dame ? Laissez-vous tenter par un délicieux brownie aux noix ou une brioche et continuons notre périple.

Ensuite, laissez derrière vous l’église et avancez vers la rue Notre Dame. Au 65 de la rue, l’ancienne imprimerie est peu à peu en train de disparaître, comme engloutie sous la glycine, malheureusement sans fleurs en cette période de l’année.

Immeuble envahi par les plantes rue notre dame

Prenez alors l’impasse du couvent, située juste en face de cette imprimerie-ensevelie.

Impasse du couventImpasse du couvent jungle urbaine

Là, les petits bancs en pierre à l’ombre du grand arbre vous invitent à une pause, coupée du monde, au milieu d’une petite jungle urbaine.

Après ce moment de calme, revenez sur la rue Notre Dame. Flânez dans cette rue singulière aux petites boutiques à la devanture colorée. Vous passez devant une bibliothèque partagée, prenez le temps de regarder les livres mis à la disposition de tous. En ces temps de distanciation sociale et d’échanges digitalisés, le partage des livres et la lecture semblent être une bonne alternative aux rencontres et aux voyages. Remarquez ensuite les balcons recouverts de plantes grasses au 80 de la rue.

Bibliothèque partagéeBalcons fleuris 80 rue notre dame

Je vous propose de prendre à présent la rue Saint-Joseph pour poursuivre cette déambulation.

A l’angle de la rue Saint-Joseph et de la rue Sainte-Thérèse vous pouvez apercevoir le flanc de l’église et sûrement par la même occasion des détails de son architecture qui vous avaient échappés jusqu’à présent.

Dans cette rue, les façades des maisons sont délicatement recouvertes par des glycines. La maison aux volets et portes turquoise attirera sûrement votre attention et cette œuvre de street art plongera son regard jusque dans le vôtre.

Glycines sur une façadeStreet art aux Chartrons

Une fois sur le Cours Portal allez à droite, avancez jusqu’à la prochaine intersection et tournez sur votre droite dans la rue Minvielle. Remarquez sous les feuilles, la petite porte jaune, rouge et bleue du restaurant l’Echarpe.

A l’intersection tournez à gauche dans la rue de la Pomme d’or et ensuite sur la droite sur le cours de la Martinique.

Cours de la Martinique

Après quelques mètres, vous remarquerez un très bel immeuble en briques rouges sur le trottoir d’en face. Surprenant au milieu des blancs immeubles de Bordeaux.

Immeuble aux briques rouges

Vous pouvez alors reprendre la rue Notre Dame à l’angle de l’immeuble rouge orangé, et continuez à apprécier ce temps plaisant de marche à l’air frais, moment reposant même ressourçant.

Lorsque la rue Notre Dame croise la rue Borie, engagez vous dans cette dernière en tournant à droite. En cette fin de novembre, le lierre qui recouvre la façade du 21 offre un dégradé de couleurs spectaculaire.

Rue Borie dégradé de couleurs

Notre balade touche maintenant à sa fin, vous pouvez prolonger vos flâneries en descendant la rue pour retrouver les Quais, profiter de votre présence dans ce coin pour découvrir un des musées de la rue, vous perdre dans ces jolies rues, ou bien vous délectez d’un café à emporter.

La lumière des matins d’hiver sublime les façades en pierre blanche bordelaise des Chartrons, d’autant plus calmes de bonne heure. Cependant, ceux pour qui le sommeil est un bien trop précieux seront enchantés de profiter de la golden hour de la fin d’après-midi pour se promener dans ce délicieux quartier, la lumière habillant alors la pierre de somptueux reflets dorés.

Si vous désirez profiter du grand air et de la nature, pourquoi ne pas poursuivre par un tour dans le Jardin Public ? Vous pourrez alors y admirer les vibrantes couleurs de cette fin d’automne dont nous avons été privés trop longtemps.

Cet article est une invitation à la flânerie, à l’appréciation des petits plaisirs simples de la vie. J’espère vous avoir donné envie de sortir et que vous penserez à moi lors de votre prochaine partie de « qu’est-ce que tu vois ? ».

1 Comment

  1. Isa D. décembre 10, 2020 at 9:50

    C’’est extra , je suis fan….

    Reply

Laissez Un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *