En ces temps de crise sanitaire qui perdurent, la solidarité est plus que jamais essentielle et nous rapproche malgré les distanciations sociales. Aujourd’hui, le Cannelé d’Adresses offre une vitrine à ces commerçants qui prennent sous leur aile le sort des étudiants économiquement fragilisés en cette période. En effet, depuis un an bientôt, les étudiants s’isolent, voient leur jeunesse s’envoler et subissent les conséquences des confinements déjà passés… Alors, quand les frigos se vident, que les estomacs se creusent et que les comptes sont à sec, des restaurateurs décident d’intervenir, preuve que même contre l’adversité, l’union fait la force !


 

« Il faut que jeunesse se passe. Pas qu’elle se passe de tout ». Ce slogan lancé par Intermarché en début février est assez évocateur des enjeux de la jeunesse aujourd’hui. À l’occasion de ce slogan, la grande surface avait offert des bons d’achat de 10€ aux étudiants présentant leur carte étudiante et la carte de fidélité du magasin pour des courses supérieures à 20€. Aujourd’hui, on apprend qu’un autre projet serait en développement du côté de la grande surface Leclerc et qu’il viserait à proposer des paniers alimentaires à moins de 2 euros.

 

Toutefois, quand votre humeur n’est pas à la cuisine, c’est d’un bon repas au restaurant que vous avez besoin… Et c’est possible ! À la lumière des récentes initiatives solidaires parisiennes profitant aux étudiants qui ont été très médiatisées, des commerçants bordelais ont suivi le train en marche et ce sont attelés à la tâche.

 

Commençons par Le Metsens du côté de la gare Saint Jean. Ce restaurant propose des produits régionaux dans la tradition du bistrot. Relayé par France 3 pour son initiative, le Metsens a été l’un des pionniers en matière de propositions de repas gratuits aux étudiants dans la métropole bordelaise. Depuis le 8 février, chaque jour en semaine, du lundi au vendredi de 11h à 15h, le restaurant propose 20 à 25 repas à venir récupérer sur place en click and collect, sur la base de réservations préalables par téléphone au 06 50 27 28 25. La condition : amener sa carte étudiante pour pouvoir profiter du Saint Graal. Au menu, des hamburgers faits maison, du poulet curry ou encore du cabillaud, tous plus savoureux et appétissants les uns que les autres. La proposition varie au fil des jours et l’attention se fait sentir sur vos papilles.Préparation des plats distribués aux étudiants

Préparation des repas offerts aux étudiants

 

Avec autant de soin, Le Pain de l’Amitié s’est lancé dans l’aventure. Depuis le 28 janvier, ce restaurant destiné aux personnes les plus démunis et en situation de précarité a fait le choix de proposer aux étudiants se présentant avec leur carte étudiante un repas gratuit également. Le restaurant vous ouvre ces portes au 43 rue Saint-Nicolas de 11h30 à 13h et cela 7 jours sur 7. En plus d’un repas chaud, il est possible d’accéder à une épicerie sociale pour ceux qui en ont le plus besoin du mardi au vendredi de 11h à 16h.Les bénévoles qui viennent en aide aux étudiants

 

Situé 15 rue Saint-Rémi, Le Marrakech, un restaurant spécialisé dans la cuisine marocaine s’est lui aussi penché sur la question des étudiants. En reprenant l’idée du « café suspendu » qui consiste à payer deux cafés, l’un pour soi et l’autre pour un client démuni ou dans le besoin, ce restaurant s’apprête à lancer le « couscous suspendu » puisque la demande est bien trop grande. Pour l’heure, l’adresse propose donc des repas gratuits à réserver par message privé sur leur page Facebook.

couscous suspendu

 

Enfin une dernière initiative et pas des moindres, celle de Homy Kitchens : celle-ci consiste en la proposition d’un repas à 2€ dans leurs diverses adresses de Bordeaux et de Talence. En effet, ce groupe installe des adresses à Bordeaux, Talence ou encore à Tours depuis 2018 et prône une proposition de repas à base de produits frais, pour tous les budgets et pour tous les goûts. Aussi, tous les week-ends de février, le samedi et le dimanche, vous pourrez vous rendre au choix, munis ici aussi de votre carte étudiante, chez Paula, un restaurant de streetfood méditerranéenne ou bien à Pokemoon où vous pourrez déguster des spécialités hawaïennes et en particulier leurs fameux poke bowls.pokebowl à 2 euros

 

Aujourd’hui, plus que jamais, l’élan de solidarité qui nous porte à travers cette pandémie est essentiel et nos commerçants, eux-mêmes dans le besoin, nous le rendent bien. À nous aussi de le leur rendre avec au moins un large sourire et un chaleureux merci !

Laissez Un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *