Kit de survie pour étudiants fauchés de l’été : spécial rentrée

Kit de survie pour étudiants fauchés de l’été : spécial rentrée

Kit de survie pour étudiants fauchés de l’été : spécial rentrée

Ahhhh l’été… Les apéros, les soirées entre amis, les cocktails à foison, le AirBnB méga stylé sur la côte… Des semaines de pur farniente jusqu’au dur retour à la réalité lorsque tu as dû songer à te loger dans ta nouvelle ville d’accueil. Après avoir bataillé pendant des semaines à contacter toutes les agences immobilières que tu as pu trouver sur internet tu as enfin pu obtenir des rendez-vous pour visiter des apparts.

Si tu fais partie des heureux chanceux à avoir enfin réussi à trouver où dormir tu as sûrement dû passer par ce célèbre magasin d’un designer suédois. « Diantre, ça coûte trois fois rien chez eux ! Mon appart sera trop stylé. ». Ta naïveté a encore parlé. Certes trois fois rien, mais quand on a rien, ça coûte trois fois plus cher que ce qu’on espérait.

Et te voilà maintenant dans ton nouveau chez toi, papa et maman viennent de partir et tu attends sagement tes amphis de rentrée, en ne manquant toutefois pas de suivre attentivement les teasers de ton BDE concernant le « WEI » (Week-End d’Intégration, ndlr).

Une fois l’euphorie de la rentrée-week-end-d’inté passée, tu te décides enfin à faire face à ton destin et à consulter tes comptes.

On approche l’arrêt cardiaque mais pas de panique, Le Cannelé est là. Suis attentivement nos bons plans de la rentrée pour te permettre de profiter sans pour autant te ruiner.

La première bière

Le Cock&Bull, 23 rue Duffour Dubergier, Happy Hour dès 16H

Le premier brunch

Chez Karl, 6 place du Parlement, efficace et pas cher

La première chocolatine

La Mie Câline, rue Sainte Catherine, rue de la Porte Dijeaux, cours Victor Hugo, 3 viennoiseries achetées = la 4e offerte, 1€ la chocolatine

Le premier ciné

Megarama, 7 quai des Queyries, 6€ la séance du matin, 6€50 pour les -25ans, et 6€40 pour les abonnés TBM

La première connexion Wifi

Pour ceux qui auraient encore des problèmes avec leur opérateur : VerdeNero, 24 rue des Ayres, Juliena, 12 rue Poquelin Molière, Books and Coffee, 26 rue Saint James

Les premières courses

Le Marché des Capucins, place des Capucins

La déco stylée pas chère au centre-ville

Søstrene Grene, promenade Sainte Catherine, le design danois « pour trois fois rien »

Le premier grec

Le Coluche, place Camille Jullian, le kebab de qualité à 4€50 sans frite et +0,5 cts avec

Le premier instant affection

Le Comptoir des Chats, 8 rue Pierre de Coubertin, (pour des économies de billets de train)

Le premier instant culturel

La Tour Pey Berland, place Pey Berland, pour une vue imprenable sur Bordeaux gratuitement (-25ans)

La première photo Instagram de Bordelais

Place de la Bourse, gratuit, effet garanti : 100 like en moyenne d’après notre dernier relevé de compteur (vous débourserez pour des assiettes instagrammables plus tard 😉 stay tuned)

La première planche

L’Œnolimit, 2 rue des Ayres, Corsica Cayelli, 24 rue de la Vieille Tour

Les premières pulsions modes

Exit les marques espagnoles, les fripes c’est à la mode : Freep Show, 80 rue du loup (on me dit dans l’oreillette que les célèbres vestes en Jean américaines s’arrachent à 40€), Bis Repetita, 36 rue de Cheverus, Frip’Confit, 36 rue du Cancera

La première vadrouille

Les Quais + Darwin à vélo (gratuit et stylé)

Bien évidemment, on ne pouvait pas terminer cet article sans te parler de la Carte jeunes de Bordeaux ! Entièrement gratuite et contre un simple justificatif de domicile elle te donne droit à de nombreuses réductions auprès de partenaires de la ville (50% sur les matchs de l’UBB, 50% sur les matchs des Girondins de Bordeaux, 20% sur une sélection de téléphones dans les boutiques Orange de Bordeaux, 25% sur les produits et utilitaires chez Déménagerseul.com, 20% sur certains plats chez Spok, entrée gratuite dans certains musées…). Suis ce lien pour connaître la liste complète des partenaires : http://www.bordeaux.fr/ebx/pgPresStand8.psml?_nfpb=true&_pageLabel=pgPresStand8&classofcontent=presentationStandard&id=82487

 

La Cannelé bise

Inès Reddani, pôle rédac