Et si nous vous embarquions pour une nouvelle aventure : plus slow, plus cool et plus écoresponsable ?

Aujourd’hui, Le Cannelé d’Adresses, se positionnant comme un city-guide des bons plans de Bordeaux, propose de partir à la découverte d’une nouvelle tendance économique et life style de plus en plus privilégiée et favorisée par les habitants bordelais en ces temps compliqués liés à la Covid-19. Tendance dénommée : le « slow tourisme » ou aussi appelée « slow travel ».


 

Cette dernière est d’ailleurs inspirée du concept de « slow food » apparu en 1986, qui a pour but de lutter contre les « fast food » en tendant vers « l’écogastronomie ».

slow food

 

Vous en avez assez de la Covid-19 ? Vous souhaitez vous déconnecter, vous ressourcer, revenir à l’essentiel, partir quelque part (ne serait-ce qu’à quelques kilomètres), et faire de nouvelles rencontres, tout en prenant le temps ?

Nous avons le bon plan pour vous !

 

En effet, à l’heure actuelle, le secteur tourisme et plus particulièrement le monde de l’hôtellerierestauration, est très impacté par la situation. Constat actuel : des restaurants toujours fermés, des hôtels en moindre fréquentation…

 

L’économie du tourisme est bel et bien touchée. On constate à Bordeaux pour l’année 2020 une baisse d’activité de 70% ! Ce secteur, ayant pris conscience qu’il était temps de se réinventer en faisant preuve de solidarité et d’inventivité (pour justement lancer la reprise), tend de plus en plus vers le « tourisme écoresponsable et slow » (source d’information Le Sud-Ouest).

Place de l'Opéra Bordeaux

Fini le tourisme de masse, place à un tourisme plus doux et plus lent, de proximité, de qualité et d’exception.

 

En prenant un certain recul, le Coronavirus qui est devenu une contrainte au quotidien pour nous, permet de nous ramener aujourd’hui au sens de la vie et au plus important finalement. Cette année nous a tous recentrés sur l’essentiel : savourer les choses, prendre le temps de découvrir, profiter au mieux lorsqu’on est moins nombreux, éveiller notre curiosité… C’est ce que prône finalement le « slow tourisme ».

C’est l’éloge de la lenteur pour une vie plus durable. Un voyage dans un environnement naturel où l’on prend bien plus le temps. En limitant le nombre de contacts humains, on redécouvre un parcours d’expériences de voyage plus qualitatif.

Fontaine de la Place de la Bourse

Jardin public Bordeaux

 

Ainsi, pour repenser l’offre touristique, le département de la Gironde a pour projet à moyen-terme d’ accompagner le monde de l’hôtellerie à adapter ses équipements et prestations vers ce nouveau type de tourisme.

 

Il a été identifié que les jeunes générations sont désormais dans une logique de tourisme de proximité, notamment en période de post-confinement, avec la tendance du concept de « micro-aventure ». Une escapade facile à organiser, pas loin de chez soi, accessible à tous en vélo, tramway ou train afin de vivre des expériences uniques.

Nombreux sont les bordelais qui s’aventurent vers le Bassin d’Arcachon afin de profiter et de respirer l’air frais, admirer le petit patrimoine, et notamment marcher dans le sable du lieu mythique de la Dune du Pyla. Cette dernière située dans un milieu naturel, qui s’inscrit dans le respect de l’environnement, en particulier suite à l’envahissement de déchets lors d’une tempête. Le littoral s’est révélé source de dépaysement pour la population bordelaise en cette année si particulière.

Cabane sur l'eau au Bassin d'Arcachon

La dune du Pilat

 

D’autres, partent à destination de châteaux et domaines vitivinicoles afin d’explorer la richesse de leur région, reconnue pour sa production de vin. Il s’agit ici de la tendance de l’ « œnotourisme», une forme de tourisme rural.

Vignoble bordelais

Vignoble bordelais

 

Les urbains semblent donc rechercher désormais un tourisme serein : des hébergements qualitatifs et écoresponsables, des activités plus respectueuses de l’environnement, une éco-mobilité, des expériences…

 

Ce que nous pouvons vous recommander de faire à Bordeaux et ses alentours :

  • Favoriser la mobilité douce (vélo, trottinette, transports en commun) pour savourer les décors de votre environnement ;
  • S’organiser des visites de la ville à pieds pour en découvrir les joyaux ;
  • Réserver un hébergement éco responsable sur les sites de Vaovert ou bien We Go Greenr (exemple d’adresse : EKLO, 1er hôtel écologique à Bordeaux, situé Rive Droite) ;
  • Élargir cette logique écoresponsable que vous entreprenez en y incluant votre appétit ! Pour ceci, il existe les applications Tooki pour géo-localiser les bonnes adresses locales et bio (démarche « slow food ») et To Good to Go pour acheter des invendus à des prix bas…
  • Consulter le site “un air de Bordeaux” si tu es résident bordelais !

 

Et si vous aussi vous mettiez un peu de “slow” dans votre vie ?

 

Antonella

Laissez Un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *